http://crousticouette.cowblog.fr/images/450.jpg
J'ai vu des mondes naître depuis la poussière. De la poudre d'étoiles qui agglomère en systèmes solaires éclatants. Tout cela n'est qu'une danse, une gravitation sans raison, sans logique ni intérêt. C'est un bal de lumière qui s'étale sur un ruban doré, un sucre qui fond sur la langue jusqu'à l'éclat. Il y a ces vibrations qui montent, les frissons qui courent, les doigts fébriles et l'esprit qui perd toute sa cohérence. Des mondes se forment sur des ruines que l'on espérait irrécupérables. C'est cet espoir qui construit toute l'assurance, toutes les règles, toutes les raisons. C'est la clé de voûte qui tient tout l'édifice, cette valeur sur qui amène la raison là où règne la dévastation. L'incohérence grandit mais toujours plus de mondes voient le jour, prennent de l'ampleur et meurent en un éclat déchirant. J'ai cette poussière d'étoiles qui me voile l'esprit, elle empoisonne l'air que je respire et marque ma peau comme autant de plaies ouvertes. Ici c'est le temps des mondes mort-nés.

Vendredi 11 mars 2011 à 2:08

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://crousticouette.cowblog.fr/trackback/3092799

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast